Défendons les retraites !

Publié le par Union pour le communisme

Pas touche aux régimes spéciaux de retraite ! 37.5 annuitées pour tous !

François Fillon a annoncé sa volonté d'en finir avec les régimes spéciaux de retraite, dont bénéficie une série de corporations (SNCF, EDF-GDF, marins, etc.). Les réformes seraient « prêtes », Sarkozy n'aurait juste qu'à « appuyer sur un bouton » - ce qu'il s'apprête à faire le 18 septembre. Les directions syndicales grognent contre la méthode, alertent sur les dangers - pour le pouvoir - d'un passage en force, mais se déclarent prêtes à négocier, plutôt qu'à une confrontation frontale. La gauche, en particulier le PS, critique essentiellement la méthode, mais pas le fond. Plutôt que de dire que l'« équité », c'est d'aligner les retraites par le haut, ils reprennent les arguments fallacieux des bourgeois qu'ils servent.

Mais le mouvement ouvrier a toujours cherché à niveler par le haut, à tous les travailleurs, les retraites. Pour que les cheminots, les travailleurs des transports et tous les bénéficiaires ouvriers de régimes spéciaux ne soient pas isolés, il faut reprendre cette revendication : 37,5 annuitées de travail, pour tous!

La volonté des gouvernements bourgeois a toujours été de rogner nos retraites, de les aligner vers le bas, de faire disparaître les régimes spéciaux qui sont la matérialisation de cette aspiration populaire et ouvrière : la réduction du nombre d'années travaillées pour bénéficier d'une retraite à taux plein. En ligne de mire, c'est la retraite de tous les salariés, du public et du privé, qui est visée. Aujourd'hui, les capitalistes aimeraient, pour maintenir leur taux de profit, nous voir employables, taillables et corvéables jusqu'à 70 ans et plus. Disons stop!

Nous agirons pour que les capitalistes et leur gouvernement perdent cette épreuve de force. Aucun « dialogue social » n'est possible sur de tels projets : plutôt que de se rendre aux tables rondes en préparation, les instances syndicales devraient les boycotter et préparer la grève générale ! Mais les travailleurs doivent compter sur leurs propres forces, et s'organiser sans attendre, unitairement, de la base au sommet. Le seul régime spécial de retraite auquel il faut s'attaquer, c'est celui des parlementaires et de la classe politique, et celui des capitalistes!

Pour repousser cette attaque comme les autres - notamment les attaques contre le droit de grève, le contrat de travail, l'éducation publique, les immigrés, etc. -, il faut préparer la convergence de tous les travailleurs, de la jeunesse et de tous les opprimés contre le pouvoir, pour renverser Sarkozy, Fillon et leur majorité. C'est en menaçant le pouvoir des bourgeois que nous pourrons briser leur offensive, imposer nos revendications et créer les conditions de la révolution sociale!

Publié dans Actualité France

Commenter cet article