Soutien aux habitants du 100 Cours du Docteur Long

Publié le par Union pour le communisme

Des papiers, un logement, pour tous !

Les militants de l'Union Pour le Communisme se sont investis dans la lutte autour de la question du logement, qui a marqué l'hiver 2006-2007. La dégradation de l'habitat populaire, la situation de plus en plus précaire des familles mal-logées et la hausse continuelle du nombre de sans-logis en même temps que flambent les loyers sont en effet parmi les manifestations les plus scandaleuses de la société capitaliste que nous combattons.

Le collectif unitaire pour le droit au logement du Rhône, que nous avons contribué à mettre sur pied avec d'autres organisations du mouvement ouvrier et associatif, a permis de mettre en avant un certain nombre de revendications élémentaires en la matière, et notamment le blocage immédiat des loyers en vue de leur plafonnement, la construction massive par l'état de logements à loyers modérés, l'interdiction des expulsions locatives et la fin des démolitions dans les cités populaires. Deux manifestations de rue ont eu lieu, au mois de février et de mars, pour populariser ces mesures nécessaires, et dire que nous ne pouvons les obtenir que par le rapport de force.

Dans le même temps, un collectif de personnes sans domicile fixe, des travailleurs français ou immigrés, ont réquisitionné un immeuble, au 100 Cours du Docteur Long, dans le quartier résidentiel de Montchat à Lyon. Parmi eux, certaines familles, sans papiers, sont soutenus par de nombreux élus et par RESF. Ils ont besoin de la solidarité de tous, pour éviter toute expulsion de l'immeuble et arracher un relogement et des papiers pour tous !

Nous appelons chacun et chacune à imprimer et à faire signer la pétition de soutien, ainsi qu'à participer aux activités de ce ministère lyonnais de la crise du logement.


Pétition

Site du ministère et du collectif


Plus fondamentalement, nous invitons chacun et chacune à s'imprégner de l'idée que les luttes pour arracher des logements, des papiers et des meilleurs salaires doivent fusionner en une seule et même lutte de classe contre la bourgeoisie et les spéculateurs. Il faut mettre en cause le pouvoir de cette classe par une révolution socialiste pour espérer obtenir dans ces domaines comme dans les autres des améliorations durables.

Commenter cet article